Rétrospectives 24 Heures 2017

08 - Août - 2017

l’abécédaire d’llatou

Les 24 Heures du Mans sont dans nos rétros, et alors que les organisateurs préparent la 86e édition nous avonsdécidé de vous faire revivre cette course grâce à un Abécédaire, reprenant les faits marquants de cette année. Aujourd’hui les lettre F à J.

F comme Ferrari

Lors de la première partie nous vous avons beaucoup parlé de la catégorie de pointe en GT, les GTE-Pro. Rappelons que les Ferrari ont terminé 5e et dernière, mais c’est une tout autre course dans la classe GTE-Am car trois Ferrari ont terminé sur le podium de la classe. Ce résultat offre à Ferrari un très beau lot de consolation.

G comme GTE-Pro

Les spectateurs ont découvert dans cette catégorie une course dantesque qui a vu le vainqueur l’emporter grâce à un dépassement dans le dernier tour. La course aura été plus excitante en GTE-Pro qu’en LMP1, c’était « the class to be ».  On peut dire que tout le monde a eu sa chance avec les cinq constructeurs aux cinq premières places de la catégorie, dans l’ordre suivant : Aston Martin, Ford, Corvette, Porsche, et Ferrari. Rêvons un peu, on sait que l’année prochaine BMW participera à l’épreuve avec leur M8 GTE et qu’Aston Martin mettra au garage sa Vantage GTE (qui fêtera ses 10 ans) pour une toute nouvelle DBR11 GTE. Espérons que le scénario 2017 se reproduise pour une course encore plus palpitante.

H comme Hartley

Brendon Hartley est un Néo-Zélandais très chanceux et surtout talentueux, en effet il est devenu pilote officiel Porsche après peu de temps passé en Endurance. Cela fait maintenant quatre ans qu’il roule pour la victoire au général au Mans et dans l’ensemble des pilotes Porsche LMP1 c’était le seul à n’avoir jamais gagné Le Mans. C’est maintenant chose faite.

I comme Italie

L’Italie a toujours été très impliquée au Mans avec notamment Alfa-Romeo et Ferrari, cette année ne déroge donc pas à la règle, de plus il y a eu une implication plus forte que les années précédentes. En plus des Ferrari et de nombreux pilotes, un nouveau constructeur est en effet venu au Mans avec Dallara, ces mêmes Dallara qui ont été les plus rapides en vitesse pure.

J comme JMW

Pour JMW équipe anglaise, l’une des fidèles de la catégorie GTE-Am et du Mans, cette année aura payé car la nouvelle Ferrari 488 achetée pour les 24 Heures par l’équipe (avant le mois de juin l’équipe roulait avec l’ancien modèle) a fini la course à la première place de la catégorie GTE-Am.

A suivre. 

Crédits photos : Christophe Brasco

Recherche similaire :

Les 24 Heures camion au Mans

une belle fête sportive et populaire Ce week-end les...

Rétrospectives 24 Heures...

l’abécédaire d’llatou Les 24 Heures du...

Rétrospectives 24 Heures...

l’abécédaire d’llatou Les 24 Heures du...