Neige : Le Mans et la Sarthe

en noir et blanc

Mercredi à l’image d’une grande partie de la France, les manceaux et la population sarthoise de la ville du Mans ont découvert en se réveillant une épaisse couche de neige dans les rues, sur les toits, ainsi que dans les prés et les forêts. Paysage magique ? Pas que.

Cela fait près de trente ans que de pareilles chutes n’avaient été observées sur le département, de même que dans tout l’Ouest ainsi qu’en Île de France. Si chez nous les conséquences ont été limitées (notamment des retards sur les lignes TGV entre Rennes, Nantes et Paris en raison de congères sur les voies) les intempéries ont créé une belle pagaille en région parisienne où certains automobilistes ont dû se résoudre à passer la nuit dans leur voiture alors que des centaines de chauffeurs routiers étaient immobilisés de longues heures sur des voies de garage. Encore une fois le salut de beaucoup d’entre eux n’a été dû qu’à un vaste mouvement de solidarité entre usagers et à l’accueil qui leur a été réservé dans des gymnases par les services communaux des villes et villages concernés.

La 5ème puissance du monde bloquée par 10 cm de neige …

Comme le disait une des victimes des intempéries « Il est quand même anormal qu’un pays, cinquième puissance du monde, soit immobilisé, à l’arrêt pour 10 com de neige » et si l’on comprend que l’Etat ne peut imaginer consacrer des investissements semblables a certains pays comme le Canada du fait de la rareté d’évènements aussi exceptionnels, certaines mesures devront être prises à l’image de ce qui fait en cas de pic de pollution comme la circulation alternée. Le développement du télétravail est également une autre piste de réflexion qu’il faudra sans doute développer. Au sortir de cet épisode neigeux un retour d’expérience devra impérativement être fait afin de palier à ce qui risquerait bien, demain, de devenir des crises cycliques en raison du réchauffement de la planète. La même démarche devra également être faite à propos des crues occasionnées à l’occasion d’une forte pluviométrie de ces dernières semaines. La détresse humaine, les dégâts matériels ont en effet pris cette fois une ampleur inégalée dans tout le bassin de la Seine et de la Marne. Quant aux conséquences financières, on ose à peine imaginer la facture que devra acquitter les compagnies d’assurances. Il est vrai que cet hiver la France a été confrontée à plusieurs tempêtes, des chutes de neige d’une intensité jamais vue depuis longtemps, et des inondations spectaculaires. Cela doit servir d’avertissement pour l’avenir.

Le malheur des uns … le bonheur des autres

Le malheur des uns a, comme c’est le cas souvent, fait le bonheur des autres. Les enfants en premier lieu qui, outre les fermetures d’écoles en raison de l’absence de transports scolaires, ont pu s’en donner à cœur joie au cours de ces congés inespérés : confection de bonhommes de neige, bataille de boules de neige, glissades en luges, etc.

Pourquoi la couleur, le noir et blanc c’est tellement beau

Et puis bien sûr parmi les personnes heureuses de cette soudaine arrivée de la neige il y a les photographes. Du jamais vu depuis 30 ans ! Alors comment ne pas témoigner pour l’histoire et immortaliser quelques paysages champêtres et citadins. Notre photographe a donc chaussé ses Mephisto et affronté vaillamment les intempéries réflex numérique en bandoulière. Du parc Banjan aux Jacobins, du parc de Tessé en faisant un clin d’œil à la cathédrale, de la place du cardinal Grente à la maison du Pilier rouge Jean-Paul Erpelding n’avait que le choix pour son objectif. Ces endroits avaient en effet pris une allure fantomatique, comme relevant d’un autre temps, esthétique et mystérieux à la fois. Plus haut dans le département, Pascal Delpierre, maire de Saint-Léonard-des-Bois et plusieurs de ses administrés n’ont, quant à eux, pas pu résister à l’idée de faire quelques clichés des Alpes Mancelles revêtues d’une parure blanche majestueuse. Autant de photos souvenirs qu’Ilatou a le plaisir de vous offrir avant de se dire : « Rendez-vous dans trente ans ! «   

Crédit photo : Jean Paul Erpelding

Recherche similaire :

A Evaillé « ça décoiffe »

Evaillé fait partie de ces innombrables petites communes qui...

Traits libres...très libre

Retrouvez  la galerie des meilleures caricatures ici...

A 94 ans « Le jardinier...

Samedi dernier s’est tenue à la salle des Fêtes de...

Traits libres...très libre

Retrouvez  la galerie des meilleures caricatures ici...