Le Haras du Pin dans l’Orne

13 - Août - 2017

Haut-lieu équestre normand

Parmi les idées de sorties de l’été il en est une qu’il vous faut faire absolument si vous êtes cavalier ou tout simplement si vous aimez les chevaux et tout ce qui touche aux activités équestres : Le haras national du Pin, dans l’Orne, à un peu plus d’une heure de route du Mans.

Vous pourrez notamment y visiter le château construit sous Louis XIV. C’est en effet en 1714 que le monarque chargea son grand Ecuyer François-Gédéon de Gaisault de trouver un endroit plus favorable à la production de chevaux que celui de son haras de Saint-Léger près de Saint-Germain-en-Laye.

Le « Versailles du cheval »

Ce dernier s’acquitta de sa mission à travers l’achat d’un domaine de quelques 600 ha et bientôt le transfert de deux cents chevaux fut ordonné depuis la région parisienne une fois les constructions, château, écuries, remises, terminées. Deux architectes, Robert de Cotte et Pierre de Moresseux exécutèrent les plans de ce qu’on appela le « Versailles du cheval » et les travaux s’étalèrent entre 1719 et 1724.

Un peu d’histoire

Ce haras royal avait pour vocation, en sélectionnant les races, la production de chevaux pour le transport, le travail agricole, la cavalerie militaire et bien sûr la cour de Versailles. A la veille de la Révolution on comptait 196 étalons, 40 poulains et pouliches et 132 chevaux appartenant à des particuliers. Le haras fut ensuite déclaré « National » par l’Assemblée Constituante du 20 janvier 1790 et tous les étalons furent alors vendus. Il fallut attendre un décret impérial en 1806 pour le rétablir dans ses activités.

Une multitude d’attractions et d’animations

Ouvert désormais au public qui peut visiter le château, les écuries, la sellerie, les remises et les véhicules hippomobiles il est aujourd’hui un des lieux emblématiques du patrimoine normand. Des animations ont lieu régulièrement, en particulier :

• Les jeudis du Pin (jusqu’au 14 septembre) où des attelages appartenant à des collections historiques et des cavaliers sont mis en scène au cœur de la carrière de la Poste. L’animation démarre à 15h 30 et le coût est de 10 € pour les adultes et 7 € pour les enfants,
• Spectacles équestres : Ceux-ci ont lieu tous les week-ends et jours fériés jusqu’au 1er octobre prochain. Il s’agit de séances de dressage sur un mode burlesque. Humour et facéties sont au programme dès 15h 30. Prix d’entrée : 16 € pour les adultes et 11 € pour les enfants,
• Les manifestations hippiques : La piste de cross du Parc du Haut Bois a notamment accueilli les jeux équestres mondiaux en 2014. D’avril à octobre plus de cent journées de compétions concernant les différentes disciplines s’y déroulent. Ainsi du 1er au 3 septembre prochains se tiendra un très beau spectacle équestre « 7ème vague » dans le cadre des « Septembre Musicales de l’Orne »,
• Les courses : Elles auront lieu le 8 et le 14 octobre sur l’hippodrome de la Bergerie en présence des meilleures écuries de plat et d’obstacles,
• Les expositions : Comme celle qui se tient du 8 juillet jusqu’au 1er octobre, « Jolly Jumper à Caramel ». Tout le monde aura bien sûr compris qu’il est question du cheval du célèbre Lucky Luke.

Ainsi qu’on peut le constater les animations du Haras du Pin en ont pour tous les goûts et ce serait dommage de faire l’économie d’une visite dans ce haut lieu du cheval dans ce qui est la première région équestre de France. Les manceaux et sarthois, en particulier, auraient tort de s’en priver alors que le haras ne se trouve qu’à une quarantaine de kilomètres au nord d’Alençon et à une quinzaine de kilomètres à l’est d’Argentan. Accès par la D 926.

Credit photos: Haras National du Pin

Recherche similaire :

Couleurs d’automne au Mans

une découverte flamboyante Pour cet avant dernier week-end...

Couleurs d’automne au Mans

une découverte flamboyante Pour cet avant dernier week-end...

Le Mans FC a le vent en...

…entre nous Thierry Gomez Quand on découvre les...