Le Mans fête le livre ce week-end

05 - Octobre - 2017

avec la 40e édition de la 25e Heure

Chaque année, à la même époque, les auteurs viennent à la rencontre de leurs lecteurs sarthois, et des départements limitrophes, en présence des éditeurs et libraires tant nationaux que locaux. L’occasion aussi pour les collectionneurs d’autographes d’aller à la chasse, ou la pêche, aux signatures.

Les Quinconces des Jacobins seront à nouveau le lieu où se déroulera l’évènement pour la deuxième année consécutive après qu’il se soit tenu longtemps sur les quais de la Sarthe, aux pieds de la muraille gallo-romaine et de la cité Plantagenêt. Certains, nombreux, d’ailleurs regrettent cet emplacement qui à leurs yeux était plus convivial qu’en Centre ville. Cela n’empêchera pas cependant la venue comme de coutume de nombreux écrivains car cette manifestation culturelle vouée aux livres en tout genre (biographie, romans, polars, BD, etc.) figure parmi les premières de l’Hexagone. On pourra ainsi rencontrer Michel Lebris et quelques autres célébrités ainsi que les auteurs locaux tels que Catherine Paysan, Stéphane Le Foll, Jean-Claude Boulard, etc. sans oublier notre ami dessinateur Paul Baringou. Au total ce sont quelques 150 auteurs qui sont attendus les 7 et 8 octobre.

Trente mille visiteurs

Rappelons que la thématique retenue pour cette édition 2017 est consacrée à la littérature du Moyen-Orient d’Istamboul à Kaboul, ce qui ne manquera pas d’intéresser les amateurs de voyages exotiques. Reste à savoir si l’affiche proposée cette année permettra de réaliser un record d’affluence en sachant que bon an, mal an, le nombre de visiteurs avoisine les trente mille personnes. Il est vrai que les conditions météo jouent pour beaucoup dans le succès de cette manifestation qui se veut culturelle et populaire et qui compte parmi les plus anciens salons littéraires du pays.

La ministre renonce à sa visite

Les organisateurs espéraient en la venue de la ministre de la culture, Françoise Nyssen, malheureusement celle-ci retenue au dernier moment par d’autres obligations a dû se décommander privant ainsi le salon du livre d’une présence politique de premier plan. On se consolera en se disant que ce sont surtout les écrivains qui seront ce week-end l’attraction au Mans.

Recherche similaire :

Avec le départ de Jean...

Le prince de la littérature a tiré sa...

M. Cordouan et H. de...

Samedi à la galerie du centre commercial Les Fontenelles Le...

Traits libres...très libre

Traits Libres...  très libre Retrouvez  la...

Traits libres...très libre

Traits Libres...  très libre Retrouvez  la...