21 tracteurs de Tracto-cross

02 - Juillet - 2017

Pour la 30e édition éponyme de Laigné-en-Belin

Après des essais libres samedi dernier cette course « de sports mécaniques » atypique s’est déroulée dimanche sous une forte chaleur et un sol sec sur le terrain de la Tremblaie. Elle a donné lieu à une véritable lutte au couteau entre les Massey Fergusson, Claas et autres New-Holland.

L’association NTC (National Tracto Cross) a été fondée en 1996 et Philippe Geslot en a pris la présidence voici deux ans. Celle-ci organise depuis un peu plus d’une vingtaine d’année un Championnat de France de Tracteur Cross. Dans un département aussi rural que le nôtre on comprend le succès populaire d’une telle manifestation qui permet aux agriculteurs de montrer leur savoir-faire comme les routiers le font avec les 24 Heures camion.

Discipline physique et éprouvante

Le Tracto Cross est une discipline très physique pour les hommes et éprouvante pour les machines. Les épreuves se déroulent sur des circuits de terre de 400 et comme celles qui se déroulaient le week-end dernier à Laigné en belin de 800 mètres. Ceux-ci sont tracés dans des champs et voient s’affronter en moyenne quelques vingt-cinq concurrents partagés en deux catégories et cette année sur quatre épreuves.

De vraies bêtes de courses

Il s’agit de courses de vitesse (env. 45 km/h), d’une durée de quinze minutes + 2 tours, durant lesquelles il doit y avoir un tour joker (plus long) et un changement de pilote. Les machines sont des tracteurs, pour le plus souvent à la retraite et transformées en bêtes de courses pour faire le championnat. Un peu comme les 24 Heures camion où les engins n’ont rien à voir avec les véhicules de tous les jours. Ce sont exclusivement des moteurs 4 cylindres Turbo, d’une puissance comprise entre 80 et 100 cv. Hormis les arceaux de sécurité, les « seules » modifications faites sur les machines sont sur les pompes à injections et l’ajout d’amortisseur sur le train avant.

A l’heure de l’écologie

L’organisation, ainsi que certains concurrents, essaie de jouer le jeu de l’écologie en limitant le bruit et en recourant à la bicarburation (mélange gazole et colza).Tous ceci est consigné dans le règlement et dans un cahier des charges, tant pour la sécurité que la partie technique, le championnat ne dépendant d’aucune fédération à ce jour.

3 000 spectateurs et un beau vainqueur

Sur l’épreuve de Laigné en belin ce weekend, vingt-deux concurrents dont 80 % de sarthois ont tenté d’en découdre devant environs quelques trois mille personnes ce qui constitue un beau succès populaire et il est revenu à l’équipage n° 25 Team TCC (Claas) de remporter l’épreuve devant le n° 1 Team PRC (Massey Fergusson) et le n° 41 Team TCP (New Holland).

 

Texte et photos : Christophe Brasco

Recherche similaire :

Interview d’Alain Dieu

Président des pêcheurs de la Sarthe Comme nous...

Transvap

essais en lignes de la locomotive centenaire « Alice »...

Il faut sauver

Le « soldat » Touring-Hôtel Hier, nous vous...