L’adieu des sarthois à J.C Boulard

maire du Mans

Ils auront été hier plusieurs centaines de personnes à se recueillir et à rendre hommage à celui qui occupa durant plusieurs décennies la scène politique et publique aussi bien mancelle que sarthoise.

Il a en effet occupé pratiquement tous les mandats d’élu local : maire, président de Le Mans métropole, député, sénateur, conseiller général et sa contribution au débat public aura été important dans chacun de ces postes. C’est ce que veulent retenir les manceaux et sarthois, au-delà de tout clivage politique, qui ont tenu à saluer sa mémoire, à la cathédrale tout d’abord puis à Saint-Marceau ensuite.

Une soirée entre amis socialistes

Ses amis politiques du parti socialiste ont souhaité de leur côté se réunir et évoquer les souvenirs hier soir au siège du PS rue Bigot au Mans. Tous ses anciens compagnons de route étaient là, de Jacques Jusforgues à Christophe Rouillon et chacun y a été de son anecdote, qui pour rappeler son humour, qui sa culture. Rappelons que l’ancien ministre de l’agriculture et actuel député de la Sarthe Stéphane Le Foll fut le directeur de cabinet d’un certain François Hollande lorsque celui-ci occupait le fauteuil de Premier secrétaire du PS rue de Solférino et l’engagement socialiste de Jean-Claude Boulard remonte à plusieurs décennies.

Présence du président de la République et de son épouse

Tout a commencé le matin à 10 heures lorsque la famille du défunt, Dominique Boulard son épouse et leurs enfants, les invités, les personnalités et le public sont arrivés à la cathédrale où les attendait l’évêque du diocèse Mgr. Le Saux, très ému. Outre le président de la République, Emmanuel Macron qui avait tenu à être là avec son épouse Brigitte on pouvait noter la présence de François Hollande l’ancien chef de l’Etat, François Fillon ancien Premier ministre, l’ex-ministre de la mer Louis Le Pensec dont Jean-claude Boulard a été le directeur de cabinet, Marlène Shiappa l’actuelle secrétaire d’Etat à l’égalité femmes hommes, le préfet de la Sarthe Nicolas Quillet sans parler de nombreux parlementaires sarthois. Emergeant de la foule des anonymes on reconnaissait aussi la présence de Steevy Boulay et de Vincent Cerutti et de nombreux responsables associatifs dans le domaine culturel et sportif. A l’extérieur le périmètre avait été bouclé par la police municipale et sécurisé par un escadron de gendarmes mobiles venu de Satory, là ou est basé également le GIGN. A la fin de la cérémonie un certain nombre de manceaux ont été admis à se recueillir devant le cercueil, blanc, de l’ancien maire du Mans.

Les mots forts d’Emmanuel Macron

Un peu plus tard dans la journée, à 15 heures, a eu lieu un autre office célébré, celui-là, à Saint-Marceau dont Dominique, la veuve de Jean-Claude Boulard est maire de la commune. La petite église était trop petite pour accueillir les deux cents personnes qui se pressaient et où on remarquait à nouveau la présence de Marlène Shiappa alors qu’Emmanuel Macron avait déjà regagné la capitale après être passé par l’hôtel de ville où il a signé le registre ouvert en l’honneur du maire décédé avec ces mots : « Homme d’honneur et d’action, homme d’enracinement et d’avenir. Jean-Claude Boulard eut comme seul boussole le sort des plus humbles et l’avenir de ses compatriotes. La ville du Mans perd un très grand maire, amoureux d’elle et passionné. Je perds un ami cher, je pense aux siens, fidèlement »
L’acte final de ces différentes cérémonies sera scellé aujourd’hui au crématorium du Mans ou le défunt maire du Mans sera incinéré selon ses volontés.

Crédit photo : Jean-Paul Erpelding

Recherche similaire :

Fête de la musique

A Changé, le 23 juin on fête...

Traits libres...très libre

Retrouvez  la galerie des meilleures caricatures ici...

Traits libres...très libre

Retrouvez  la galerie des meilleures caricatures ici...