L'économie sur Le Mans

Troisième ville des Pays de la Loire en termes de culture  et de... Lire la suite
En 2015, 2132 entreprises ont ouvert dans la région mancelle montrant... Lire la suite
Au cours des dernières dizaines d’années, Le Mans a connu une... Lire la suite
Le Mans est une ville bien desservie et accessible de la France entière... Lire la suite
L’ère industrielle est la période qui a permis l’essor... Lire la suite

Industrialisation et premier essor économique

C’est grâce à l’arrivée des chemins de fer dans la ville que Le Mans a connu un véritable élan économique.  La population double en l’espace d’une dizaine d’années et avec elle, de nouvelles entreprises viennent s’installer. Les secteurs de la métallurgie et de l’automobile se développent. L’entreprise Renault s’implante dans la ville créant ainsi de nombreux emplois. L’industrie prospère durant la période des Trente Glorieuses grâce au climat de délocalisation favorable.  La SNCF se développe également et permet à la ville d’être reliée facilement aux autres grandes villes françaises. Dès les années 1970, l’industrie s’essouffle, les entreprises ferment ou diminuent considérablement leur nombre de postes. Ainsi, la ville doit opérer un grand virage afin de relancer son économie.

La tertiarisation pour relancer l’économie

Pour insuffler à nouveau une économie prospère, la ville se tourne vers le secteur tertiaire. Véritable terre d’assurance, Le Mans est le berceau de la MMA et de grands groupes d’assurance et de mutuelle. Aujourd’hui, ce secteur est prédominant et se développe au sein de 3 technopoles : Novaxis, l’Université et le Technoparc. Sa position, entre Paris et la côte Atlantique, fait du Mans un lieu idéal pour les entreprises souhaitant baisser leur charge et reste à moins d’une heure en TGV de la capitale. Les services à la personne, aux entreprises et  le domaine de l’informatique sont de véritables tremplins économiques pour la ville.

L’économie actuelle de la ville

Aujourd’hui, les plus grandes entreprises présentent au Mans sont les MMA avec 3340 salariés, Renault avec un peu plus de 2000 salariés ou encore la SNCF avec un peu plus de 1300 salariés. En plus de son secteur tertiaire avec Mondial Assistance, The Phone House ou encore l’Argus assurance, les secteurs majeurs de l’économie mancelle sont la mécanique automobile, l’électronique, la plasturgie, le BTP et l’agroalimentaire. La ville dispose également d’une université comptant environ 10 000 étudiants formant dans les secteurs scientifiques, littéraires et juridiques notamment. La majeure partie des habitants résident dans le centre-ville, ainsi la ville initie des projets afin de dynamiser la périphérie et ainsi étendre son offre immobilière.

Une richesse touristique à fort potentiel

Comment parler du Mans sans mentionner les très célèbres 24h du Mans ? Cette course de renommée mondiale donne pendant une semaine à la ville un véritable regain. Pour preuve, 75 % des recettes touristiques ce sont pendant la semaine de l’événement. Amateurs et professionnels de l’automobile du monde entier se  donnent rendez-vous et se retrouvent dans la ville mancelle.

Cet événement permet à tous les touristes de découvrir les beautés et richesses du centre-ville appelé Cité Plantagênet. Ayant inspiré de nombreux cinéastes, les rues pavées, les maisons en pans de bois et l’architecture Renaissance donne à tous ses visiteurs l’impression de remonter le temps. Les traces du passé sont offertes à tous les flâneurs des rues mancelles. Ces nombreux atouts font du Mans, labélisée « Ville d’Art et d’Histoire », la troisième ville des Pays de la Loire en terme de tourisme juste derrière Angers et Nantes.